Gestion des substances chimiques et déchets

Brève synthèse des résultats de l’étude conduite par l’ONG OPED-TOGO sur la situation des pesticides extrêmement dangereux au TOGO

Si l’utilisation des pesticides est souvent nécessaire pour que les producteurs
atteignent leurs objectifs de production, il est important de rappeler que ces produits
ne sont cependant pas sans effets sur la santé de l’Homme et des écosystèmes. Cette
question liée à l’utilisation des produits chimiques demeure un enjeu de taille aussi
bien pour le Togo que les autres pays de la sous-région.
Grâce à l’appui de IPEN, l’Organisation Pour l’Environnement et le Développement
durable (OPED-Togo) a récemment conduit une étude sur la situation nationale des
pesticides extrêmement dangereux (PED) au Togo. Les résultats de ladite étude ont
révélé que les homologations des pesticides sont accordées soit par arrêté du Ministre
chargé de l’Agriculture sur proposition du Comité des Produits Phytopharmaceutiques
(CPP), soit par le Comité Sahélien de Pesticides (CSP). Sur cette base, un total de
110 pesticides renfermant 47 matières actives (constitués d’insecticides, d’herbicides,
de fongicides et de fumigants) ont été homologués. Des 110 pesticides, 8 pesticides à
forte toxicité (Atrazine, Diuron, Propisochlore, Acétochlore, Prométhrinela,
Fenpropathrine, Permethrine et Profénofos) étaient homologués par le CPP national
du Togo et étaient couramment utilisés au Togo, mais formellement interdits en Europe
et dans d’autres pays du monde. Par contre, en plus du glyphosate interdit depuis
2019, 21 PED ont été interdits d’importation sur le sol togolais.
L’étude a également révélé que les pesticides sollicités au niveau des ménages et
dans la santé publique concernent principalement ceux utilisés dans la lutte contre les
moustiques et la prévention du paludisme. Un autre fait marquant révélé par l’étude
est l’existence d’un fort taux d’entrées illicites des pesticides non homologués et moins
coûteux dans le pays venant du Ghana et parfois du Nigéria.
Toutefois, plusieurs efforts nationaux dont la promotion d’une agriculture écologique
et durable sont consentis pour éliminer l’usage des PED au Togo.

Leave A Comment

Your Comment
All comments are held for moderation.